Metteure en scène

*

Marie MonteganiFormée à l’Ecole du Théâtre National de Strasbourg, Marie Montegani joue dès sa sortie sous la direction de Jean-Marie Villégier, le rôle de Climène dans Le Fantôme Amoureux  de Philippe Quinault (1992). Elle travaille ensuite avec Jean-Louis Hourdin dans Sans Titre de Fédérico Garcia Lorca (1993). La pièce fut créée au Théâtre de Vidy-Lausanne et effectue une importante tournée.

En 1994, elle est Marie dans Tant d’espace entre nos baisers écrit et mis en scène par Joël Dragutin – Création au Théâtre 95. La pièce est programmée ensuite au Café de la danse.

En 1995, elle interprète Anna dans Meilleurs souvenirs de Grado de Franz Xavier Kroetz mis en scène par Michel André. La pièce, créée au Théâtre du Granit à Belford, s’installe pendant plusieurs semaines au Théâtre Paris-Villette avant d’effectuer une tournée dans différents CDN.

En 1996, Jeanne Sigée lui confie le rôle titre dans Iemon ou le flot divisé de Tsuruya Namboku, pièce du répertoire Kabuki, rôle pour la première fois interprété par une femme. Création au Théâtre Tristan Bernard. Reprise en 1998 à la Maison du Japon.

iemon-gros-plan-large

La même année, elle réalise sa première mise en scène : Andromaque de Racine mêlant voix et percussions de jazz sur le plateau. Elle y interprète le rôle d’Hermione. Création au Théâtre 95. Ce spectacle sera repris en tournée l’année suivante aux Théâtres de Bagneux, Vienne, Lyon, Grenoble, Draguignan,etc….

En avril 2000, elle adapte et met en scène la correspondance de Charles Baudelaire et Apollonie Sabatier sous le titre Anonyme Obsession, représentée au Théâtre de l’Ile Saint-Louis de mai à juin 2000. Reprise et tournée en 2001 dans la région Rhônes-Alpes.

En octobre 2002, elle joue sous la direction de Stéphane Fiévet dans The Hot House d’Harold Pinter. Création au Théâtre du  Salmanazar à Epernay.

En janvier 2007, elle inaugure le théâtre de l’I.V.T (International Visual Theatre) en signant l’adaptation et la  mise en scène de K. Lear d’après la Tragédie du Roi Lear, spectacle mêlant langue des signes et langue parlée avec notamment Clémentine Yelnik dans le rôle du Roi Lear et Emmanuelle Laborit dans celui de Cordélia. Elle fait appel au jeune compositeur Jérôme Combier pour une création musicale. Reprise en octobre et novembre 2007 au théâtre de Montansier à Versailles et dans divers théâtres de la région parisienne dont Sarcelles, Meaux, Chaville, Cergy, Aulnay.

En Août 2009, K.Lear fut le spectacle « Invité d’Honneur au Festival International des Arts de Taïpei » à Taïwan .

En 2007,  elle remonte sur les planche avec Délire à deux de Ionesco sous la direction de Stéphane Fièvet qu’elle retrouve pour la seconde fois. Reprise en 2009 à Pau.
En février 2008, elle s’empare du Cid dans le souci de faire entendre l’éternelle jeunesse de l’oeuvre. Spectacle créé à Bruges puis joué au Festival francophone d’Anvers « QFA 2008 Quinzaine Française d’Antwerpen ». En 2009, Le Cid effectue une nouvelle tournée en région parisienne et fut notamment repris au Théâtre 95.

En Aôut 2008, sortie de L’empreinte de l’ange où elle est Catherine auprès de Catherine Frot et de Sandrine Bonnaire, réalisé par Safy Nebbou.

En Octobre 2010, elle met en scène Les Femmes Savantes de Molière. Elle décide de mettre en avant le combat de ces femmes qui rêvent de l’instruction pour toutes. Cette création marque un tournant dans sa carrière.

505643678_1280x720

En mars 2011, elle met en scène, Esther de Jean Racine dans sa version intégrale et collabore avec le grand compositeur et improvisateur Thierry Escaich. Direction musicale, Chantal Dang. Reprise en juin 2011.

C’est à cette même période qu’elle s’engage dans le mouvement H/F Île-de-France dont elle est membre fondateur. Cette association milite pour une plus grande visibilité des femmes dans le monde du spectacle vivant.

En 2012, elle conçoit et met en scène Vertige. Spectacle qui effectue une tournée dans les collèges et les lycées.

En 2013, c’est Alter égaux, spectacle réunissant 6 auteurs/autrices, 6 metteurs/metteuses en scène sur le thème de l’égalité Homme/Femme. Elle en est la coordinatrice artistique et l’une des metteuses en scène. Production Théâtre 95, en collaboration avec Le Lucernaire.

En octobre 2014, elle met en scène Camille, Camille, Camille de Sophie Jabès inspirée de la vie de Camille Claudel. Création au Théâtre du Lucernaire puis tournée en Ile de France. Reprise à l’automne 2016 en Ile de France puis tournée en France et à l’étranger en 2017 (notamment en Inde et au Kazakhstan).

En 2015 elle crée Et ma cendre sera plus chaude que leur vie, d’après les carnets de notes de Marina Tsvetaeva, avec Clara Ponsot au Théâtre de La Loge. Reprise dans le cadre du Festival d’Avignon 2016 et au Festival Pampa, en Août 2016. Cette saison, le spectacle effectue une tournée dans toute la France à partir de janvier 2017.

MesCendres-0150

Par ailleurs, depuis septembre 2016 elle est l’un des professeurs d’interprétation de l’École de Théâtre et de Cinéma du Lucernaire.